Travaux publics

TRAVAUX PUBLICS

Implantées en Vendée et dans les Deux-Sèvres, les 3 sociétés de travaux publics du Groupe Migné spécialisées dans le terrassement, l’assainissement et la création de voiries exercent leurs activités dans les régions Pays de la Loire et Poitou-Charentes. 125 collaborateurs oeuvrent tous les jours à la construction et à l’élaboration d’ouvrages techniques et variés, avec un souci constant de qualité, de sécurité, de respect de l’environnement et de satisfaction du client.

logo-migne-travaux-publics

Fondée au début des années 50, Migné TP est la société canalisatrice du Groupe. Spécialiste de l’assainissement, Migné TP construit des réseaux eaux usées, eaux pluviales et réseaux sous pression, aussi bien en sites urbains qu’en lotissements ou zones industrielles. 50 collaborateurs, exclusivement canalisateurs oeuvrent tous les jours sur les chantiers.

logo-smtr

Fondée en 1987, SMTR (Société Montacutaine de Travaux Routiers) est spécialisée dans les revêtements routiers, aménagements de surfaces publiques et privées. Basée à Saint-Georges-de-Montaigu, SMTR intervient sur le département de la Vendée. 30 opérateurs et chauffeurs oeuvrent tous les jours sur les chantiers du département.

logo-boisliveau

Fondée en 1930, la société Boisliveau TP, basée à la Mothe-Saint-Héray (79), est une figure historique des travaux publics de Poitou-Charentes. Reprise en 2014 par le Groupe Migné, ainsi que les carrières de Sainte-Eanne et de Laubreçais, Boisliveau TP revient à ses vraies valeurs en s’inscrivant dans la démarche plus pragmatique et familiale du Groupe Migné.

Qualité

Toutes les sociétés de travaux publics du Groupe Migné sont engagées, avec l’aide du consultant QSE Conseils, dans une démarche Qualité depuis 2007. En 2011, cette démarche Qualité a été associée à une démarche Sécurité et Environnement.

Le système Qualité mis en place, en amélioration continue, est guidé par une politique d’entreprise dont les axes majeurs sont les suivants :

  • donner confiance et satisfaction à la clientèle,
  • réaliser des ouvrages conformes aux exigences de nos clients, dans les délais impartis, à un coût maîtrisé,
  • assurer la sécurité des personnes et des biens,
  • prendre en compte le contexte environnemental,
  • optimiser et développer les compétences et les performances des salariés pour une meilleure qualification individuelle, conduisant à améliorer les compétences collectives,
  • maintenir, voire augmenter, la rentabilité dans un contexte de cohésion sociale,
  • assurer la pérennité de l’entreprise en conservant notre meilleure compétitivité, nos qualifications et certifications.

 

Les sociétés Travaux publics du Groupe Migné sont représentées dans les instances locales et régionales à travers leur directeur général, Nicolas Ratier, élu en tant que :

  • Président de la Fédération des Travaux Publics de Vendée,
  • Délégué régional des Canalisateurs de France,
  • Membre du Conseil d’administration de la Fédération régionale des Travaux Publics.

Cette représentation est le reflet de la reconnaissance des sociétés du Groupe Migné au sein de la profession des Travaux publics.

Notre implication au sein de ces organisations permet à la société de se tenir informée de la réglementation et de ses mises à jour, tant au niveau professionnel et de la sécurité qu’au niveau environnemental.

Dans la continuité de notre démarche ISO, l’entreprise adhère et participe au club RSE, lancé par la Fédération régionale des TP des Pays de la Loire.

En tant que membre actif, nous sommes engagés dans le respect des principes définis par ISO 2600.

Santé et sécurité

La sécurité fait partie des préoccupations majeures de l’entreprise. La politique de management en matière d’hygiène et de sécurité vise à préserver les salariés, les riverains, les usagers de la route, mais également les biens privés et les biens des collectivités, dans un souci de protection et de continuité du service public.

Avec Plan Général de Coordinations, les dispositions d’hygiène et de sécurité spécifiques au chantier sont précisément reprises dans le Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (PPSPS).

L’objectif est de développer des actions de prévention cohérentes en rapport avec :

  • les risques majeurs liés à l’activité,
  • les obligations réglementaires,
  • le retour d’expérience des accidents survenant sur chantier.

Evalutation des risques

La prévention des risques professionnels consiste à prendre les mesures nécessaires pour préserver la santé et la sécurité du personnel, dans le cadre du droit du travail et du dialogue social.

Pour agir, il est indispensable de :

  • réaliser une évaluation des risques professionnels, c’est-à-dire établir un diagnostic des risques en entreprise,
  • mettre en oeuvre des mesures de prévention. Ces mesures résultent de choix et de priorités inscrits dans un plan d’actions.

La première étape nécessaire et obligatoire avant toute opération est l’évaluation des risques. Conformément aux exigences réglementaires, elle est effectuée avec le personnel de l’entreprise et formalisée dans un « document unique ». Cette démarche permet de lister l’ensemble des situations à risques et d’estimer le degré de maîtrise de chacune d’elles.

Ainsi, des actions de prévention dans les domaines techniques, organisationnels et humains sont menées chaque année : achat de matériel réduisant les risques, formation et sensibilisation du personnel, adaptation des méthodes de travail…

Chaque année, une mise à jour permet d’actualiser le plan des actions de prévention à mener.

Analyse des accidents et incidents

L’activité de chantier comportant majoritairement des postes à risques, des incidents ou accidents de travail peuvent survenir. Tous ces événements font l’objet d’une étude spécifique afin d’en déterminer les causes et de déclencher les actions appropriées.

Les données recueillies à l’issue de l’analyse sont utilisées pour la mise à jour de l’évaluation des risques.

Lors de réunions semestrielles, réunissant tous les salariés, sont présentés :

  • le détail des accidents du travail survenus lors des 6 mois écoulés
  • la comparaison graphique du nombre d’arrêts de travail
  • sa correspondance en nombre de jours d’arrêt de travail
  • l’évolution des taux de gravité et de fréquence.

Ces réunions contribuent à la sensibilisation du personnel sur les risques liés au métier.

La politique de prévention permet d’obtenir des résultats satisfaisants en diminuant la fréquence de survenue mais surtout leur gravité, c’est-à-dire : la durée des arrêts de travail.

Environnement

Notre démarche environnementale tend à :

  • limiter les déplacements en les mutualisant
  • favoriser la gestion de nos déchets en multipliant les zones de stockage, en augmentant le tri des déchets, en favorisant le recyclage des matériaux et la réponse aux Dossiers d’Appels d’Offre par dématérialisation.
  • optimiser l’utilisation du matériel et des matériaux.

Cette démarche est favorisée par la diversité géographique de nos sites.

L’utilisation d’un éco-comparateur :

Adhérents au syndicat professionnel Canalisateurs de France, le Groupe Migné utilise l’éco-comparateur des émissions de CO² développé par la profession : CANalisation Outil Pour l’Evaluation Environnementale.

CANOPEE permet d’évaluer les impacts en termes d’émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) d’un chantier de travaux de canalisation, de comparer plusieurs solutions pour la réalisation d’un ouvrage donné et de comparer des solutions offrant le même niveau de service.

Dans la même optique, nous utilisons l’éco-comparateur OMEGA TP, développé par la Fédération Nationale des Travaux Publics. Ce dernier permet d’évaluer les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) produites durant l’année écoulée. Le résultat permet de mettre en place des actions correctives pour limiter l’impact de notre activité sur le réchauffement climatique.